Business developer : comment passer l’entretien d’embauche haut la main

Vous voici  sur la sellette. Ce qui va se jouer lors de l’entretien d’embauche n’est ni plus ni moins que votre avenir professionnel.


Car vous y tenez à ce poste de business developer !


Comme dans le film Highlander, vous savez qu’il ne peut en rester qu’un. Vous devez être le meilleur. Et ce n’est pas facile quand on ressent le stress, le trac et cette pression que l’on éprouve à chaque fois qu’on relève un défi.


Vous voulez à tout prix éviter :


  • d’être déstabilisé par une question,
  • de faire une réponse banale,
  • de faire mauvaise impression.


Si seulement vous saviez comment vous y prendre pour réussir votre entretien… C’est justement le sujet de cet article. Asseyez-vous confortablement. On assure vos arrières.


Voici comment passer haut la main l’entretien d’embauche pour le poste de business developer.


Pourquoi devenir business developer ?


Voici une petite mise en condition avant de passer votre entretien.


Choisir une reconversion en business developer


Selon une étude menée en 2019 par LinkedIn et Pôle emploi sur les profils de plus de 17 millions d’actifs, business developer est LE métier le plus demandé.




Il existe une véritable pénurie de profils.


Gardez cela en tête quand vous passerez un entretien. Vous faites partie des profils les plus recherchés du marché.


Cependant, il est rare qu’une entreprise ne retienne qu’une seule personne pour passer l’entretien. Vous devrez donc vous démarquer.



Les qualités de business developer à mettre en avant


Lors de l’entretien d’embauche, vous devrez démontrer au recruteur que vous possédez les soft skills et les hard skills à connaître pour être un bon commercial.


Lors de l’entretien, vos priorités :


  • Il faut démontrer la capacité à développer de nouveaux leads.
  • une expérience avérée dans la transformation des leads en clients
  • être capable d’atteindre les objectifs fixés par la direction
  • avoir un bon relationnel et connaître les techniques de négociation pour obtenir la signature d’un contrat


Préparer son entretien pour devenir business developer


En réalité, l’entretien d’embauche est comme un rendez-vous commercial. Le produit, c’est vous-même.


Tout comme dans un entretien avec un client, la préparation est extrêmement importante.


D’abord, définissez bien votre projet professionnel. Vous devez répondre à « pourquoi vous êtes à cet entretien. »


Cette question est sans doute la plus importante. Chez Iconoclass, nous faisons faire cet exercice à nos élèves :


Écrivez 20 raisons concrètes pour prouver que vous avez tout ce qu’il faut dans le ventre pour cartonner sur ce job.


Vous devez aussi faire des recherches approfondies sur l’entreprise pour laquelle vous postulez. Cela peut vous demander plusieurs heures de recherches. Ce n’est pas grand-chose si on considère qu’avoir ce poste vous permettrait de changer votre vie !


Préparer l’entretien consiste à comprendre l’entreprise que vous visez :


  • ses enjeux
  • son actualité
  • ses challenges


Vous pourrez ensuite distiller habilement ces informations au long de l’entretien.


Vous pouvez aussi vous intéresser à : ses clients, ses concurrents, la différence entre les produits de l’entreprise et les produits des concurrents, la stratégie commerciale, etc.


Enfin, faites quelques recherches sur votre interlocuteur. Vous pouvez consulter son profil LinkedIn par exemple.


Autre conseil : exercez-vous à faire des simulations d’entretien en faisant appel à un ami. Cela vous permet de vous mettre vraiment en situation et de vous exercer à répondre aux questions difficiles.


Plus grande est la préparation, plus vous vous sentirez confiant lors de l’entretien.



Comment réussir son entretien d’embauche de business developer


C’est le jour J. Vous passez l’entretien.


Tout comme un rendez-vous avec un client, vous devez traiter les différentes phases du cycle de vente. On obtient un CDI comme on close un client.


Ça commence par le contact : être chaleureux, souriant, garder le eye Contact (bien regarder toutes les personnes présentes dans les yeux). Mettez votre interlocuteur à l’aise.


Ensuite, vous menez une découverte : vous devez comprendre ce que l’on attend exactement de vous. Soyez à l’écoute du recruteur. Rappelez-vous aussi l’intitulé de l’offre d’emploi. Identifiez le besoin.


C’est seulement une fois que le besoin est identifié que vous pouvez mettre en relation vos qualités avec ce besoin.


On passe à l’argumentaire de vente.


Soyez factuel et donnez des chiffres. Le recruteur ne se satisfera pas de généralités.


« J’ai atteint mes objectifs mensuels pendant 6 mois d’affilée ».

« J’ai augmenté le chiffre d’affaires de 15 % ».

« Mes stratégies ont permis de doubler le nombre de clients ».


Soyez concret. Mettez en avant vos accomplissements.


Ensuite, vous allez traiter les objections. Par exemple : « vous êtes trop junior ».


Pour exceller en entretien d’embauche : la méthode STAR


Vous dites au recruteur : « je suis dynamique ». Le recruteur peut se dire : « et alors ? ».


STAR est l’acronyme de :


  • Situation
  • Tâche
  • Action
  • Résultats


Cette méthode structure vos réponses et démontre vos qualités.


« Je montre un certain dynamisme, car nous avions un événement avec 300 personnes à organiser. J’ai dû m’occuper du flyer, du recrutement des hôtesses, du repérage et de la location de la salle, des relances téléphoniques jusqu’à 22h pour confirmer la venue des invités. »


« Le résultat, c’est qu’on a eu 90 % de taux de participation, une hausse de la notoriété de l’entreprise (avec le partage de l’événement sur LinkedIn) et 3 articles de presse. »


Avoir le bon focus : une étape après l’autre


Avant l’entretien, il y a le pre-screening : un appel téléphonique de 20 minutes pour valider que vous êtes un candidat en adéquation avec le poste à pourvoir. L’objectif est simplement de décrocher le prochain rendez-vous.


Quand vous avez votre rendez-vous physique, l’objectif est de rencontrer votre futur manager.  


Quand vous rencontrez le CEO, l’objectif est alors de comprendre la vision et de déterminer si vous êtes aligné avec elle. Vous allez valider les valeurs, la vision, la projection à 5 ans. Le CEO va vous challenger sur votre vision à 5 ans.


Il faut rester concentré objectif par objectif, étape par étape. Ça permet de baisser un peu la pression.


Et vous allez préparer en amont les questions pour chaque type d’interlocuteur. On ne parle pas des tickets resto avec le CEO ! Vous demandez ça au responsable RH.


S’il y a une question concernant le type de contrat de travail ou l’annexe salariale, c’est auprès du responsable RH.


Au manager, on peut demander le style de management, les attendus du poste à un mois, puis à six mois. À quel moment il considère que vous devez être totalement autonome sur votre poste ? Vous pouvez aussi poser ces questions : qu’est-ce qui fera la différence avec un autre candidat ? Qu’est-ce qu’il attend de vous ? Qu’est-ce qui manque aujourd’hui dans votre équipe ?


Au CEO, on va demander : où voulez-vous emmener votre entreprise ? Comment voyez-vous les différents stades d’expansion ? Pourquoi avez-vous monté cette entreprise ? Vous voulez savoir si ça va coller avec vous.


Négocier son salaire lors de l’entretien d’embauche


Nous arrivons au closing et à la question du salaire en tant que business developer.


Si vous avez un autre processus de recrutement en cours, vous pouvez en parler pour faire monter les enchères. La marge de négociation va se trouver au niveau du responsable RH. Est-ce qu’il a une grille des salaires qui est bloquée ? Est-ce qu’il a des leviers ? Est-ce qu’on peut négocier sur le variable ?


Est-ce qu’on peut avoir un booster de prime à partir du moment où on dépasse les objectifs de vente ?  



Les questions à préparer pour un entretien d’embauche de business developer


Il est bon de préparer à l’avance les réponses à ces questions.


Les questions générales :


  • Qu’est-ce qui vous motive dans votre travail ?
  • Pourquoi aimez-vous le développement commercial ?
  • Selon vous, quelles sont les qualités qui font d’une personne un bon vendeur ?


Les questions sur l’expérience :


  • Comment votre parcours vous a-t-il préparé à la vente ?
  • Avez-vous déjà dû vendre un produit auquel vous ne croyiez pas ?
  • Quels outils avez-vous utilisés dans votre travail ?
  • Quelles sont les techniques de vente que vous avez utilisées dans le passé ? Lesquelles vous semblent les plus efficaces ? Lesquelles ont été les moins efficaces ?
  • Qu’est-ce qui fait de vous la personne la plus qualifiée pour ce poste ?


Dites-nous en commentaire si vous avez eu des questions auxquelles vous n’avez pas su répondre lors d’un entretien. Nous essaierons d’y apporter une réponse.




Prépare-toi à closer ton CDI — le programme d’iconoClass


Nous avons conçu un programme pour préparer les Iconers (élèves de la formation Iconoclass) à obtenir un poste de business developer. Pendant toute la formation, les iconers sont accomapgnés par un Coach expert de la vente et une RH.


Ils peuvent aborder plein de sujets autour du recrutement. Par exemple, comment choisir la start-up où on veut postuler ? Pour être bon en entretien d’embauche, il faut être emballé par le projet. C’est important d’identifier les entreprises avec lesquelles on veut travailler.


Quand les élèves arrivent, nous les aidons à créer et optimiser leur profil LinkedIn. Nous proposons un challenge : les premiers qui sont les plus interconnectés gagnent un cocktail à la soirée d’ouverture.


Ensuite, ils vont co-construire leur projet professionnel avec les Sales coachs. Puis, nous développons leur palmarès. Ils rédigent peur pitch de présentation.


Ils vont alors enregistrer des CV vidéos.


Enfin, les iconers vont constituer leur Graal, c’est-à-dire les 15 entreprises avec lesquelles ils voudraient bosser. Il faut savoir qu’ils auront rencontré une quarantaine d’entreprises pendant la formation.


Ils ont ainsi une stratégie complète : ils savent dans quelles entreprises ils veulent postuler. Ils ont une caisse à outils complète (un compte LinkedIn à jour, un CV impeccable et un CV vidéo).


Les 15 derniers jours de la promo, il y a des talent weeks. Il y a entre 30 et 50 entreprises qui viennent pour recruter.



Le mot de la fin : le mindset


Tout comme dans la vente, le mindset est important. Voici quelques pistes :


1/ Prendre l’entretien d’embauche comme un jeu (que vous voulez gagner). Dédramatiser l’aspect sérieux de la situation.


2/ Se concentrer sur la relation créer avec le recruteur (pas sur vous).


Dans les qualités du bon vendeur, on trouve la curiosité. Pensez à poser des questions et à vous intéresser à l’entreprise et à vos interlocuteurs.


3/ Rester à l’écoute. Ne pas avoir peur de demander un feedback à la fin de l’entretien et voir ainsi ce qui plaît et ce que vous pouvez améliorer. Ça montre aussi votre « coachabilité » : la capacité à être coaché.


On croise les doigts pour votre entretien. Vous allez faire un malheur !

Recevez nos articles en exclusivité !

abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mois nos news et nos astuces en vente B2B !

S'abonner

On parle d’Iconoclass dans les médias

L'icononews, c'est des news, des conseils et une touche d'humour, une fois par mois !
Vous êtes désormais inscrit.e à la newsletter.
Oups! Une erreur est survenue. Réessayez.